Hamon : "C'est une première étape"

  • A
  • A
Partagez sur :

En tête au premier tour de la primaire organisée par le PS, Benoît Hamon espère "amplifier la mobilisation" dans la dernière ligne droite qui l'opposera à Manuel Valls.

Vainqueur du premier tour de la primaire, Benoît Hamon se félicite d'avoir franchi "une première étape". "Les électeurs de gauche ont voté par conviction, pas par résignation, sinon ils ne m'auraient pas placé en tête", s'est-il réjoui devant ses militants, dans son premier discours après l'annonce de sa victoire dans des résultats partiels. "En me plaçant en tête, vous avez adressé un message clair d'espoir et de renouveau, le désir d'écrire une nouvelle page d'histoire de la gauche et de la France."

Il s'agit maintenant d'amplifier la mobilisation.

Message d'amitié pour Montebourg. Opposé à Manuel Valls, Benoît Hamon se dit "très heureux de poursuivre le débat avec lui, son projet de société contre mon projet de société. J'espère que nous donnerons davantage envie aux Français de participer et de croire encore à la gauche." Pour l'ancien ministre de l'Éducation, tenant d'une ligne ancrée plus à gauche que celle de l'ex-Premier ministre, "il s'agit maintenant d'amplifier la mobilisation, de lui donner davantage de force".

Benoît Hamon adresse également "un message d'amitié à Arnaud (Montebourg)", après le soutien apporté par le troisième homme de ce premier tour. "Pour moi, cette confrontation n'a jamais été une opposition entre l'un et l'autre", assure-t-il après une campagne qui les a vus se disputer les électeurs de l'aile gauche du PS. "Je lui ai parlé tout à l'heure. C'est un grand honneur de savoir qu'il sera à mes côtés."