Halal : la filière bovine répond à Le Pen

  • A
  • A
Halal : la filière bovine répond à Le Pen
@ MAXPPP/Montage Europe1.fr
Partagez sur :

Après les propos de Marine Le Pen sur la viande "halal" samedi, un professionnel lui répond.

Deux jours après avoir annoncé sa volonté d'engager une procédure judiciaire pour "tromperie sur la marchandise" lors de sa convention présidentielle, Marine Le Pen suscite toujours la polémique avec ses déclarations sur la viande "halal". Sur Europe 1 lundi matin, Dominique Langlois, représentant de l'intersyndicale de la viande bovine, a défendu sa filière. Europe1.fr compare leurs propos.

Marine Le Pen : "une véritable tromperie"

"L'ensemble de la viande qui est distribuée en Ile-de-France, à l'insu du consommateur, est exclusivement de la viande halal. Le fait que tout le monde soit obligé de se soumettre à une exigence alimentaire issue d'une religion, dont je persiste à dire qu'elle reste tout de même nouvelle, est quelque chose qui est profondément inadmissible et scandaleux. Cette situation est une véritable tromperie, le gouvernement est informé de cette situation depuis des mois".

Dominique Langlois : "c'est absolument faux"

"Dire que toute la viande commercialisée à Paris ou en région parisienne est d'origine halal, c'est absolument faux. L'abattage rituel en France représente moins de 10% de l'abattage total. Je n'ai pas les chiffres précis, mais les quatre derniers abattoirs franciliens doivent représenter moins de 1% de l'abattage français. L'approvisionnement des boucheries et des grandes surfaces parisiennes se fait auprès d'opérateurs régionaux français ou auprès de Rungis, à partir de viande abattue dans les grands bassins de production française. Je ne fais pas de politique, je défends une filière de production, d'abattage et de distribution, mais ces propos se positionnent dans le cadre d'une campagne électorale, donc ils ont forcément une visée politique".