Guéant se reconcentre sur son ministère

  • A
  • A
Guéant se reconcentre sur son ministère
Après les tueries de Toulouse et Montauban, Claude Guéant a décidé de confier à ses conseillers qu'il souhaite uniquement se concentrer sur son rôle de ministre et arrêter les sorties fracassantes.@ Maxppp
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur a confié à ses conseillers qu'il veut tourner la page des polémiques.

Fini les polémiques idéologiques pour Claude Guéant. Selon les informations d'Europe 1, le ministre de l'Intérieur serait décidé à se concentrer sur ce rôle-là uniquement. Il a expliqué aux membres de son cabinet, au retour de Toulouse jeudi dernier - après l'assaut contre Mohamed Merah -, qu'il voulait tourner la page des débats fracassants comme ceux qu'il avait lancé depuis un an sur les "civilisations qui ne se vaudraient pas" ou encore les remarques ambigües sur "les Français qui ont le sentiment de ne plus être chez eux". Et ce, au moins jusqu'à la campagne présidentielle.

L'heure n'est plus à la provocation

Pourquoi cette décision ? Claude Guéant aurait ainsi expliqué que depuis les tueries de Toulouse et de Montauban, l'heure ne serait plus pour lui à ces provocations politiques. "Dans de telles circonstance, les Français n'attendent de lui qu'une seule chose: qu'il incarne l'autorité et le garant de leur sécurité. Point barre", a assuré l'un de ses conseillers à Europe 1. Claude Guéant se serait dit lui-même moins enclin aux querelles théoriques, depuis les tueries. Le ministre a été bouleversé par les images de vidéo-surveillance de l'établissement juif, et sur lesquelles Mohamed Merah agit. Il aurait été tellement ébranlé par cette scène qu'il aurait refusé de visionné ensuite les images de la caméra que portait le tueur.

Pour autant, il n'est pas question pour Claude Guéant de fuir l'avant-scène politique ou encore la campagne de Nicolas Sarkozy. Mais en meetings, il se contente alors à des discours sur la sécurité, comme à Levallois-Perret mercredi dernier, où le ministre s'est cantonné à défendre le Raid. Et il se montre le plus actif possible Place Beauvau. Nicolas Sarkozy aurait confié l'un de ses proches à propos de son ministre de l'Intérieur que "c'est encore dans ce registre qu'il est le meilleur".