Guéant : "pas d'immigration économique"

  • A
  • A
Guéant : "pas d'immigration économique"
@ REUTERS
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">EXCLU</CUSTOM> - Le ministre a posé ses conditions d'accueil aux migrants tunisiens.

L'Italie a décidé jeudi de donner aux migrants tunisiens des visas temporaires humanitaires, de trois mois reconductible. Ce qui leur permet ainsi de voyager dans tous les pays de la zone européenne Schengen en toute légalité.

Peu après l'annonce de cette décision, Claude Guéant a posé ses conditions. "La France ne subira pas une immigration à caractère économique", a prévenu sur Europe 1 le ministre de l'Intérieur.

"Sans moyen, ils seront refoulés"

Les migrants en provenance d'Italie, "sont contrôlés et s'ils n'ont pas les ressources pour rester séjourner dans notre pays - comme le prévoit la convention de Schengen - ils seront refoulés en Italie. C'est le premier pays visité qui porte la responsabilité des étrangers qui se présentent chez lui", a encore précisé le ministre en charge de l'Immigration.

Le ministre demande à l'Union européenne de prendre une position :

Les cinq conditions de Guéant

Selon Le Figaro, le ministre de l’Intérieur a déjà donné des instructions aux préfets pour limiter l’impact de leur arrivée en France.

Pour que ces ressortissants soient considérés comme étant en situation régulière, ils devront ainsi remplir cinq conditions, selon la circulaire que le quotidien s’est procuré : "être muni d'un document de voyage en cours de validité reconnu par la France" et "d'un document de séjour en cours de validité", "justifier de ressources suffisantes", soit 62 euros par jour et par personne, "ne pas constituer (…) une menace pour l'ordre public", "ne pas être entrés en France depuis plus de trois mois".