Guéant : "le mépris" du gouvernement

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Claude Guéant, l'ex-ministre UMP de l'Intérieur, a affirmé dimanche que le le gouvernement avait montré du "mépris" à l'égard des anti-mariage gay alors que les partisans du projet manifestaient à Paris. 

"La bataille n'est pas que parlementaire. La bataille est dans l'opinion. Tous ceux qui sont contre le mariage homosexuels sont présentés comme des ringards, des traditionalistes, des affreux conservateurs. Ils ont des idées qui méritent d'être entendu. Ils ont le droit de penser ce qu'ils pensent. Le gouvernement a montré beaucoup de mépris à l'égard de ceux qui sont contre en les recevant tard ou à peine", a-t-il affirmé sur Europe 1.  "Ce n'est pas bien parce que dans les sondages, il y a bien la moitié des Français qui sont contre. La moitié des Français mérite de la considération", a-t-il ajouté.

"Il y a eu des écrits, des propos qui étaient de très haute tenue intellectuelle, morale et philosophique. Je pense que le sort qui a été réservé aux représentants des religions en commission des lois à l'Assemblée est indigne", a déploré l'ancien ministre de l'Intérieur.

Sur le fond du projet, "on peut reconnaitre l'amour homosexuel, et c'est mon cas. Je suis de ceux qui pensent qu'il n'y a pas suffisamment de facilités à la vie des couples homosexuels. Il y a des problèmes de retraits, d'héritages. Je suis même favorable à une solennité plus grande de leur union. C'est l'union civile qui avait été envisagée par Nicolas Sarkozy en 2007", a-t-il affirmé.