Grippe A : à La Réunion, Bachelot se dit "rassurée"

  • A
  • A
Grippe A : à La Réunion, Bachelot se dit "rassurée"
Partagez sur :

A l'issue de deux jours dans ce département fortement touché par la grippe H1N1, elle estime que "structure sanitaire répond bien".

"L'appareil sanitaire de la Réunion est à la hauteur d'un enjeu difficile", a déclaré la ministre de la Santé Roselyne Bachelot après deux jours dans l'île où elle a rencontré les professionnels de santé hospitaliers et libéraux. Elle a estimé samedi que la structure sanitaire de la Réunion répondait bien tant dans le secteur public que privé.

Dans le seul département d'Outre-Mer de l'hémisphère sud, 22.500 personnes ont été touchées par la grippe H1N1 depuis le début de l'épidémie en juillet, dont 9.000 pour la seule semaine dernière. Deux décès suspects ont été enregistrés.

La ministre s'est félicitée du "sang froid" de la population qui "ne cède pas à l'affolement" mais a besoin d'"informations validées". Un numéro vert sera mis en place la semaine prochaine, a-t-elle annoncé.

Roselyne Bachelot s'est rendue samedi matin dans un cabinet généraliste et dans une pharmacie pour vérifier le dispositif mis en place pour lutter contre la maladie. Ecoutez le reportage d’Emilie Denêtre :


Des praticiens de diverses disciplines se sont cependant interrogés sur certaines pratiques ou recommandations, comme le port du masque FFP2 par les personnels soignants. Ils le jugent "extrêmement inconfortable", préférant le masque chirurgical destiné aux patients.