Grève des fonctionnaires : l'exécutif se prépare sans inquiétude

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Alors que s'ouvre une semaine sociale intense, le gouvernement d'Edouard Philippe veut garder la tête froide et maintient ses ambitions.

Une très grosse semaine sociale s'annonce pour le gouvernement d'Edouard Philippe. Lundi à 18 heures, les dirigeants des différents syndicats ont rendez-vous au siège de la CGT pour réfléchir à une organisation unitaire contre la loi Travail. Et mardi sera marquée par la grande mobilisation des fonctionnaires. Pourtant, du côté de l'Elysée, le maître-mot est "sérénité". 

"Pas question de se mettre la rate au court-bouillon". Pour l'exécutif, les dernières mobilisations sociales n'avaient rien de spectaculaire, alors "pas question de se mettre la rate au court-bouillon", assure un conseiller du Premier ministre. Les syndicats "ont raison de se réunir, mais la réforme du code du travail est derrière nous. On ne reviendra pas dessus", affirme un proche d'Edouard Philippe. Quant à la grève des fonctionnaires mardi, "nous regarderons, mais il faut savoir que leurs rémunérations augmenteront de 2% en moyenne l'année prochaine", riposte-t-il déjà.

Macron absent mardi, jour de grève. Le gouvernement ne semble pas disposé à lâcher du lest, et Emmanuel Macron sera loin de cette agitation. Mardi, il se rendra à Francfort, en Allemagne, avec Angela Merkel. "Une vraie coïncidence", assure l'Elysée. Jeudi, le président recevra un à un quasiment tous les leaders syndicaux et patronaux pour écouter leurs doléances, et surtout lancer la réforme de l'assurance-chômage et de la formation professionnelle, autres dossiers sensibles qui devraient aboutir début 2018. L’exécutif se dépêche pour éviter que la colère ne s'installe.