Grèce : "un tournant dans l'histoire", pour Le Pen

  • A
  • A
Grèce : "un tournant dans l'histoire", pour Le Pen
@ RAYMOND ROIG / AFP
Partagez sur :

La présidente du FN s'est redit favorable à ce que "l'ensemble des pays de la zone euro reviennent à leur monnaie nationale".

INTERVIEW

"C'est un tournant dans l'histoire de l'Union européenne". En repoussant, dimanche soir, les réformes proposées par les représentants du FMI, de la BCE et de l'Union européenne, les Grecs ont donné le sourire à Marine Le Pen. La présidente du FN, qui milite pour un retour des monnaies nationales, a réagi au micro d'Europe 1, lundi matin.

"Il n'y a aucun bon choix pour Hollande et Merkel". "C'est un tournant aussi dans le lavage de cerveau de la secte Union européenne, qui nous expliquait que tout était écrit à l'avance, que de toute façon on a plus besoin des peuples… Les Grecs viennent de leur répondre de la manière de la plus claire qui soit !", s'est-elle d'abord félicitée.

"La Grèce pourra faire la démonstration que l'on s'en sort mieux quand on est en dehors". Lundi soir, Angela Merkel et François Hollande se retrouveront à l'Elysée pour évaluer la situation et exprimer leur position. "Si j'attendais quelque chose de François Hollande, c'est que je serais tout à fait naïve… Il ne fera rien. D'ailleurs il n'ose même pas prendre la parole avant d'avoir été demandé l'autorisation à Merkel !", a ironisé la présidente du FN, pour qui les deux dirigeants n'ont rien à gagner à cette crise grecque".



Iil n'y a aucun bon choix pour eux. Soit ils acceptent la renégociation de la dette et ils ouvrent la boite de Pandore de tous les pays qui le réclameront. Soit ils restent intransigeants et alors la Grèce sortira de l'euro" Et Marine Le Pen de conclure : "comme le dit le prix Nobel de l'économie, Paul Krugman, la Grèce pourra faire la démonstration que l'on s'en sort mieux quand on est en dehors".