Grand oral de Fillon devant les maires

  • A
  • A
Grand oral de Fillon devant les maires
Partagez sur :

La journée risque d'être houleuse pour le premier ministre, qui devra faire face à la fronde contre la réforme de la taxe professionnelle.

L'an dernier, le premier ministre y avait été copieusement sifflé. François Fillon est attendu mardi après-midi devant le Congrès des maires de France.

Le premier ministre viendra défendre la réforme des collectivités locales qui est très contestée, principalement par la gauche mais aussi par une partie de la droite.

L'un des principaux points de friction porte sur la suppression dès le 1er janvier de la taxe professionnelle, la première ressource fiscale des collectivités.

Pour tenter de contrer ces réticences, le gouvernement a annoncé lundi la constitution d'une "task force", un groupe composé d'élus de la majorité qui seront chargés de promouvoir la réforme territoriale qui prévoit une redéfinition des compétences et une division par deux du nombre d'élus.

La gauche entend ferrailler contre cette réforme que 76% des Français considèrent "confuse et incompréhensible", selon un sondage commandé par l'Assemblée des départements de France présidée par le socialiste Claudy Lebreton. Ce dernier n'a pas exclu de porter le texte devant la cour de justice européenne, alors que le gouvernement le juge en phase avec "une attente très profonde de l'opinion publique".

Parallèlement à la réforme des collectivités, l'administration locale fait aussi l'objet d'une refonte globale qu'a défendue lundi, en guise de tour de chauffe avant le congrès de maires, François Fillon devant ceux qui en sont les "pionniers", parmi lesquels les préfets. La gauche y dénonce une "volonté de restreindre les services publics" en diminuant, "sous couvert de simplification", le nombre de fonctionnaires locaux.

> Un congrès qui s’annonce électrique