"Gouverner c'est choisir" : Juppé salue la décision de Philippe sur NDDL

  • A
  • A
"Gouverner c'est choisir" : Juppé salue la décision de Philippe sur NDDL
Alain Juppé avait dans le passé critiqué l'incapacité gouvernementale à trancher le dossier de NDDL, parlant par exemple de "véritable pétaudière". Image d'illustration. @ JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

Le maire de Bordeaux a salué mercredi la décision d'Edouard Philippe de finalement abandonner le projet d'un nouvel aéroport. 

Le maire de Bordeaux Alain Juppé a salué mercredi la décision annoncée par Edouard Philippe de renoncer au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, soulignant sur Twitter que "gouverner c'est choisir".



"Courageux". "'Gouverner c'est choisir'. C'est ce qu'après des années de tergiversations vient de faire courageusement Edouard Philippe", a écrit mercredi soir l'ancien Premier ministre sur Twitter.

Une "pétaudière". Durant la présidence de François Hollande, Alain Juppé avait plusieurs fois critiqué l'incapacité gouvernementale à trancher le dossier de Notre-Dame-des-Landes, parlant par exemple de "véritable pétaudière" en novembre 2016, alors qu'il était candidat à la primaire de la droite pour la présidentielle. Quelques mois plus tôt, il avait jugé "inenvisageable" que reste sans suite le référendum local de juin 2016, favorable au projet.

Vers un réaménagement. Le Premier ministre Edouard Philippe, ancien membre juppéiste du parti Les Républicains, a expliqué mercredi que "les conditions ne sont pas réunies pour mener à bien le projet de Notre-Dame-des-Landes", devenu "l'aéroport de la division", annonçant que l'aéroport actuel de Nantes-Atlantique serait réaménagé.  Il a également donné "jusqu'au printemps" aux "squatteurs" pour quitter la "zone de non droit" de Notre-Dame-des-Landes.