Gouvernement : ce qu'il faut retenir du remaniement

  • A
  • A
Gouvernement : ce qu'il faut retenir du remaniement
Christophe Castaner et Benjamin Griveaux changent de poste, tandis que Delphine Gény-Stephann et Olivier Dussopt intègrent le gouvernement.
Partagez sur :

Christophe Castaner, qui reste au gouvernement, perd le porte-parolat, donné à Benjamin Griveaux, tandis que deux nouveaux secrétaires d'État arrivent.

Attendue depuis trois jours, l'annonce du remaniement est finalement intervenue peu après 19 heures, vendredi soir. Avec, comme prévu, de simples petits ajustements.

Christophe Castaner reste secrétaire d'État. Christophe Castaner est celui par lequel le remaniement devait arriver. En prenant la tête du parti La République en marche!, il ne pouvait en effet garder son secrétariat d'État aux Relations avec le Parlement et le porte-parolat du gouvernement. Finalement, il conserve le premier, mais perd le second.

Benjamin Griveaux nouveau porte-parole. Ancien secrétaire d'État à Bercy, Benjamin Griveaux récupère le porte-parolat à temps plein.

Deux nouveaux entrants : Olivier Dussopt et Delphine Gény-Stephann. Olivier Dussopt, député Nouvelle Gauche (ex-PS), fait lui son entrée au sein du gouvernement. Il est nommé secrétaire d'État en charge de la Fonction publique auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Bercy se dote d'un autre secrétaire d'État en la personne de Delphine Gény-Stephann, qui remplace Benjamin Griveaux à Bercy. Inconnue du grand public, cette diplômée de l'école Polytechnique était jusqu'ici directrice de la stratégie dans l'entreprise Saint-Gobain. Elle est nommée auprès de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, sans que l'étendue de son portefeuille soit délimitée.