GM&S : des maires en colère retirent le portrait officiel de Macron

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour protester contre le sort réservé aux salariés de l'entreprise GM&S, des maires de la Creuse ont décidé de décrocher le portrait d'Emmanuel Macron, qu'ils doivent rencontrer mardi.

VIDEO

L'histoire avait fait le tour d'Internet. Mécontent de la baisse des dotations aux collectivités, Jean-François Damien, le maire de Grand Failly (Meurthe-et-Moselle), décidait de réduire le portrait d'Emmanuel Macron d'un tiers, pour dénoncer la baisse de la taxe d'habitation lui enlevant un tiers de financement. Dans la Creuse, plusieurs dizaines de maires ont également décidé de s'en prendre à la photo officielle du chef de l'État. Selon nos estimations, 39 édiles ont décidé de retourner l'image, d'autres l’ont remplacé par un dessin humoristique ou tout simplement décroché. Un maire l'a même rangé au placard.

Polémique lors de la visite de Macron en Corrèze. Cette fois, il ne s’agit pas de dénoncer la baisse des dotations mais de contester l’attitude d’Emmanuel Macron dans le dossier GM&S. "Il y en a certains, au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux d'aller regarder s'ils ne peuvent pas avoir des postes", avait alors lâché Emmanuel Macron en visite en Corrèze, mercredi 5 octobre. Les salariés de GM&S venus à sa rencontre se sont sentis visés par cette phrase, tenus à l’écart derrière les cordons de CRS.

"On pensait qu'il allait nous entendre". Les élus n'ont pas non plus digéré cette attitude. "Les services d'ordre nous ont considérés comme des délinquants. On était là, munis de nos écharpes, avec des intentions purement constructives. Il était chez nous, on pensait qu'il pouvait nous entendre", regrette le maire de Guéret, Michel Vergnier, qui souhaite que "le chef de l'État regarde la réalité en face en ce qui concerne nos territoires". Avec une délégation de 25 élus, il a obtenu un rendez-vous à l'Elysée mardi, mais ils s'y rendront seulement si Emmanuel Macron les reçoit en personne, et prend le temps de les écouter.