Georges Frêche en tournée à Paris

  • A
  • A
Georges Frêche en tournée à Paris
@ Capture d'écran Canal +
Partagez sur :

Le président de Languedoc-Roussillon est partout dans les médias pour attaquer Martine Aubry.

Il a quitté son Languedoc-Roussillon, direction "la capitale". Opération "contre-attaque" à Paris pour Georges Frêche qui a été écarté par le Parti socialiste mais qui continue sa campagne pour les régionales. Depuis mardi, il est partout, enchaînant interviews et rendez-vous médiatiques. Son unique cible : Martine Aubry, la Première secrétaire du PS.

Mardi, fin d’après-midi, leparisien.fr. "Vous savez, Martine Aubry est l’élue de la fraude. Elle a été élue par la fraude et elle est de passage. Un jour, il y aura un autre Premier secrétaire. Et la plupart des Premiers secrétaires potentiels sont des amis à moi", assure Georges Frêche. Avant de lancer qu’il "mourra socialiste".

Mardi, 18h30, LCI. "Je n'ai jamais attaqué Paris (...). J'ai un débat avec Martine Aubry. Mais vous savez, elle est l'élue de la fraude au Parti socialiste. Elle ne fait que passer", répète Georges Frêche."J'ai beaucoup de socialistes parmi les dirigeants qui m'ont apporté leur soutien", ajoute-t-il.

Mardi, 19h15, Canal +. "Vous savez très bien que c'est Ségolène Royal qui avait gagné l'élection des militants [pour le poste de Premier secrétaire du PS, NDLR]. On la lui a volée", insiste Georges Frêche, réitérant l’idée de la "fraude". L’ambiance sur le plateau est tendue. Georges Frêche dénonce un "document à charge" après une chronique. "Je suis venu pour parler du programme de la gauche en Languedoc-Roussillon", s’agace-t-il.

Mercredi, 8h30, Radio Classique. Georges Frêche décline son argumentaire et remercie désormais Martine Aubry pour "la dimension nationale qu'elle lui a donnée". Mais il poursuit : "Martine Aubry a pour obsession d'être candidate à la présidentielle. Elle cherche, en m'utilisant, à prendre de l'avance sur Strauss-Kahn, sur Hollande, ou Ségolène Royal", estime-t-il, comme il l’avait déjà fait sur Canal + la veille.

Et aussi : Georges Frêche dans Voici, dans Le Monde, sur LCP ou encore à venir sur RMC.

REAGISSEZ - Georges Frêche va-t-il trop loin ?