Geoffroy Roux de Bézieux veut "donner un nouveau visage au Medef"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le candidat à la présidence du Medef a admis lundi sur Europe 1 un manque de diversité au sein de l'organisation patronale.

INTERVIEW

Des hommes, plutôt quinquas, blancs et quasiment toujours issus de branches traditionnelles de l'industrie : les élus du Medef ne brillent pas par leur diversité. Geoffroy Roux de Bézieux, homme de 56 ans, fondateur de The Phone House et désormais à la tête d'Olive&co, candidat à la présidence de l'organisation syndicale, l'a volontiers admis lundi sur Europe 1. "Bien sûr, il faut donner un nouveau visage au Medef, plus jeune, plus représentatif de certains secteurs et plus féminin", a déclaré le favori du scrutin qui se déroule mardi.

"Expliquer, éclairer l'avenir". Selon lui, l'objectif premier du Medef doit être de "faire comprendre l'entreprise" aux Français. Ces derniers "sont très conscients qu'il y a d'énormes mutations technologiques en train d'arriver, que les métiers vont changer. Et ils en ont un peu peur", a-t-il expliqué. "Le rôle du Medef, c'est d'expliquer, d'éclairer l'avenir."

Intéressement et participation. Geoffroy Roux de Bézieux a également parlé d'un dossier sur lequel il voulait "avancer" : la défiscalisation de l'intéressement et de la participation pour les entreprises de moins de 250 salariés. "Je crois qu'il faut qu'on se mobilise pour que cet outil peu utilisé dans les PME soit largement diffusé", a-t-il souligné.