Gaston Flosse va saisir la CEDH

  • A
  • A
Gaston Flosse va saisir la CEDH
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le sénateur, définitivement condamné à trois ans d'inéligibilité, va exercer cet ultime recours. Il demande aussi une grâce présidentielle.

L'INFO. Le président de la Polynésie française Gaston Flosse a annoncé son intention de saisir la justice après la confirmation de sa condamnation à trois ans d'inéligibilité mercredi par la Cour de cassation. Le sénateur va engager deux recours, l'un devant la Cour européenne des droits de l'homme et l'autre devant la Cour d'Appel de Papeete. Gaston Flosse a également écrit à François Hollande pour lui demander une grâce présidentielle partielle, rapporte Polynésie 1ère.

>> LIRE AUSSI - Polynésie : Flosse, l'insubmersible

"La peine d’inéligibilité constitue un déni de démocratie, puisqu’elle vient heurter de plein fouet le suffrage universel tel qu’il s’est exprimé le 5 mai 2013, lorsque 62 000 électeurs Polynésiens ont porté au pouvoir le Président Gaston Flosse en toute connaissance de cause", dénonce le président de la Polynésie dans un communiqué. "Si le Président a toujours clamé son innocence dans cette affaire, et qu’il réaffirme haut et fort qu’il n’existe pas d’emplois fictifs, il est cependant prêt à accepter la décision de la Cour de cassation, mais conteste la peine d’inéligibilité qui nie le choix des Polynésiens qui l’ont portés pour redresser le Pays", écrit encore Gaston Flosse.

La confirmation mercredi de sa condamnation dans une affaire d'emplois fictifs lui interdit toute fonction publique et lui fait perdre ses mandats électifs. Gaston Flosse devrait notamment être démis de ses fonctions de sénateur et de président de la Polynésie française.

>> LIRE AUSSI - L'immunité parlementaire de Gaston Flosse levée