Gaston Flosse de retour aux affaires ?

  • A
  • A
Gaston Flosse de retour aux affaires ?
Avec l'annulation de son inéligibilité, Gaston Flosse, sénateur Divers Droite (DVD), pourrait faire son grand retour en politique, après de longues années de procédures.
Partagez sur :

L’inéligibilité du sénateur DVD polynésien a été annulée par la cour d’appel de Paris.

Condamné à un an de prison avec sursis dans l’affaire de détournement de fonds public dite "des sushis", Gaston Flosse a vu son inéligibilité annulée mercredi. 

"Sur la peine complémentaire d'inéligibilité, la cour estime n'y avoir lieu de l'appliquer, compte tenu de la nature des faits (...) et de la sanction principale définitivement infligée à Gaston Flosse, sénateur et représentant à l'Assemblée de la Polynésie française", a indiqué la cour d'appel dans son arrêt.

Avec cette décision de la cour d’appel de Paris, Gaston Flosse, sénateur Divers Droite (DVD), pourrait faire son grand retour en politique, après de longues années de procédures.

Une plainte pour… des sushis

En mai 2004, au soir des élections territoriales, Gaston Flosse, président sortant de la Polynésie française, avait organisé une réception à la présidence pour fêter la victoire de son parti. Bilan : une facture de 24.000 euros, notamment pour une importante commande de sushis. Mais c'est l'indépendantiste Oscar Temaru qui fut élu président.

Mécontent d’apprendre que la facture de cette soirée, avait été payée par des deniers publics, Oscar Temaru a déposé une plainte contre X.

Inéligibilité annulée après 4 ans

En février 2008, le tribunal correctionnel de Papeete avait condamné le sénateur DVD à 1 an de prison avec sursis, une amende de 2 millions de francs CFP (environ 17.000 euros) et un an d'inéligibilité. Un jugement confirmé en appel.

Gaston Flosse s'était alors pourvu en cassation. Il avait également saisi le Conseil constitutionnel pour contester un article du code électoral qui prévoit que toute personne condamnée pour détournement de fonds publics est automatiquement inéligible durant 5 ans. En juin 2010, le Conseil constitutionnel lui a donné raison.

Un an après, la chambre criminelle de la Cour de cassation a finalement confirmé la déclaration de culpabilité de Gaston Flosse, ainsi que ses peines de prison et d'amende. En revanche, elle a "annulé" la décision d'appel concernant l'inéligibilité.

Réélu à la tête de son parti

En marge de ces décisions de justice, Gaston Flosse a déjà préparé son retour aux affaires. Le 30 octobre dernier, il a été largement réélu à la tête de son propre parti, le Tahoeraa huiraatira, fondé en 1977.

Ce proche de Jacques Chirac et cofondateur du RPR n’a pas eu de difficulté à obtenir les voix nécessaires : aucune autre candidature n'ayant été déposée. Sénateur Divers Droite (DVD), Gaston Flosse a pourtant adhéré longuement à l’UMP. Mais aujourd’hui, il n’exclut pas de voter pour François Hollande en 2012.