Fusion des listes UMP-FN : "ce n’est rien du tout"

  • A
  • A
Fusion des listes UMP-FN : "ce n’est rien du tout"
Eric Woerth, député-maire de Chantilly
Partagez sur :

VOTRE CHOIX D’ACTU DU 26 MARS - Deux listes de droite se sont alliées au Front National pour le second tour des municipales. La réaction d'Eric Woerth.

Chaque jour avec "Votre choix d’actu", Europe 1 vous propose de définir un thème qui sera approfondi dans Europe midi – Votre Journal animé par Wendy Bouchard.

Dès 9h, rendez-vous sur la page d’accueil d’Europe1.fr pour voter. Vous pouvez le retrouver sur www.europe1.fr/Info/Votrechoixdactu

>>> Mercredi 26 mars, vous avez été 55% à faire "Votre choix d’actu"  sur la fusion entre les listes de droite et FN à Villeneuve-saint-Georges (Val de Marne) et à l’Hôpital (Moselle). Eric Woerth, député UMP et réélu maire de Chantilly réagissait dans Europe midi – Votre journal. Rappelant que le "grand gagnant" du premier tour des municipales était l’UMP et non le FN, il a évoqué "deux cas de figure extrêmement isolés". "On voit bien que ce n’est pas le cas pour l’écrasante majorité des listes UMP", ajoute-t-il. Au contraire, il se félicite que les listes UMP aient "bien tenu, il n’y a pas de fusion ni de confusion". Affirmant que ces deux fusions n'étaient "rien du tout", il réaffirme que l’UMP est "à la fois éloignée du Front national mais aussi du Parti socialiste". "L’UMP a des propositions sérieuses, républicaines, ce qui n’est pas forcément le cas dans les autres partis", conclut-il.



Fusion des listes UMP-FN "ce n’est rien du tout"par Europe1fr