Frêche s'explique mais ne s’excuse pas

  • A
  • A
Frêche s'explique mais ne s’excuse pas
@ maxppp
Partagez sur :

Ses propos sur la "tronche pas catholique" de Laurent Fabius étaient sans connotation religieuse.

Le courrier de Georges Frêche, daté du jeudi 28 janvier, est adressé directement à Laurent Fabius. Dans ce document, dont des extraits ont été publiés samedi par Le Parisien, le président de la région Languedoc-Roussillon revient sur ces dernières déclarations qui ont provoqué une polémique. Dans L’Express, il avait expliqué que l’ex-Premier ministre n’avait une "tronche pas catholique" et que pour cette raison, voter pour lui "poserait un problème".

"Monsieur le Premier Ministre, Cher Ami, Point n'est besoin de revenir sur l'état de nos relations, abîmées depuis bon nombre d'années. Cependant, je souhaitais te dire que, si la confiance n'est pas nécessairement de mise entre nous, l'expression que j'ai utilisée n'a pas de connotation religieuse. Tu connais depuis longtemps mon amitié pour Israël. L'action que j'ai conduite en faveur de la communauté juive en porte le témoignage", écrit Georges Frêche en guise de mise au point.

Vendredi, sur Europe 1, Georges Frêche s’en était pris à Martine Aubry, dont il serait le "punching ball". Le président de Languedoc-Roussillon assurait alors que la Première secrétaire du Parti socialiste avait monté un "complot" contre lui.

La lettre publiée samedi est un "courrier d'explication", a tenu à préciser samedi Georges Frêche sur RTL. Pas une missive pour s’excuser.