Fraude fiscale : le procès de Thomas Thévenoud renvoyé au 19 avril

  • A
  • A
Fraude fiscale : le procès de Thomas Thévenoud renvoyé au 19 avril
Thomas Thévenoud était resté secrétaire d'État neuf jours avant de devoir démissionner.@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Le député de Saône-et-Loire est poursuivi avec sa femme pour ne pas avoir déclaré ses revenus en 2012 et l'avoir fait en retard d'autres années.

Le tribunal correctionnel de Paris a renvoyé mercredi au 19 avril le procès pour fraude fiscale de Thomas Thévenoud. L'ancien secrétaire d'Etat est poursuivi pour avoir omis de déclarer ses revenus en 2012 et l'avoir fait en retard pendant plusieurs années.

Le député de Saône-et-Loire (ex-PS), contraint de quitter en septembre 2014 le gouvernement pour ses démêlés fiscaux, et son épouse, sont poursuivis sur citation directe du parquet. Il est reproché au couple de ne pas avoir déclaré ses revenus en 2012 et d'avoir, sur quatre années (2009, 2010, 2011 et 2013), rempli sa déclaration en retard malgré plusieurs relances et mises en demeure de l'administration fiscale.

"Phobie administrative". L'ascension politique de l'ancien secrétaire d'Etat a été brisée net par cette affaire. Neuf jours après sa nomination comme secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger, le gouvernement avait annoncé sa démission le 4 septembre 2014.

Quelques jours après sa démission du gouvernement, Le Canard enchaîné avait révélé des impayés de loyer de Thomas Thévenoud dans son appartement parisien. Le parlementaire avait dit à l'hebdomadaire souffrir de "phobie administrative", expression qui lui avait valu de nombreuses railleries.