François Hollande et Manuel Valls remontent dans les sondages

  • A
  • A
François Hollande et Manuel Valls remontent dans les sondages
François Hollande, Manuel Valls et Stéphane Le Foll à la sortie du conseil des ministres du 22 août@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le président François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls remontent dans les sondages d'opinion.

La confiance des Français en François Hollande (+2) et Manuel Valls (+6) s'est redressée en août, à un niveau toujours très bas, et Alain Juppé creuse l'écart à droite sur Nicolas Sarkozy, selon le baromètre Ipsos-Le Point publié mardi.

François Hollande progresse auprès des proches de la gauche. Près d'une personne interrogée sur cinq (18%) porte aujourd'hui un jugement favorable sur l'action du chef de l'Etat, contre seulement 16% en juin, lors de l'enquête précédente. Ils sont logiquement moins nombreux (75%, -5) à juger défavorablement son action. François Hollande progresse auprès des proches de la gauche (35% d'avis favorables, +4) et du seul PS (45%, +2), mais aussi chez les sympathisants des Républicains (5%, +2), selon cette enquête réalisée après les attentats de juillet à Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray

Manuel Valls gagne des points auprès des Républicains. L'embellie est encore plus nette pour Manuel Valls, avec 26% (+6) de réponses positives. 68% (-9) des Français interrogés restent défavorables à son action. Le Premier ministre progresse auprès de l'ensemble des sympathisants de gauche (34%, +6), mais baisse auprès de ceux du seul PS (41%, -2). Sa fermeté sur la loi Travail semble en revanche payer auprès des proches des Républicains, qui sont 28% (+13) à juger favorablement son action, et du FN (11%, +9). À gauche, Jean-Luc Mélenchon est stable à 33% auprès de l'ensemble des Français, Arnaud Montebourg perd un point à 28%, avant l'annonce de sa candidature à la présidentielle, et Benoît Hamon en gagne deux à 24%. 

À droite, Alain Juppé reste en tête. D'après cette enquête effectuée avant la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy lundi à la primaire, Alain Juppé (48%, -1) reste en tête des personnalités sur lesquelles les Français portent un jugement favorable, devant Jack Lang (43%, +3) et François Bayrou (41%, +2). Parmi les candidats à la primaire de la droite pour 2017, François Fillon perd deux points à 36%, Nicolas Sarkozy en perd trois à 28% et Bruno Le Maire deux à 27%. Avec 73% (+3) d'opinions favorable auprès des proches des Républicains, Alain Juppé devance largement l'ancien chef de l'État, qui dégringole de 13 points à 55% dans cette tranche de l'électoral. Le maire de Bordeaux pointe également en 7e position auprès des sympathisants PS, avec 47% (+1) d'opinions favorables. Marine Le Pen est stable à 25%. 

Enquête réalisée par téléphone du 18 au 20 août auprès de 958 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.