François Hollande, entre "regrets" et "obsession"

  • A
  • A
François Hollande, entre "regrets" et "obsession"
François Hollande a confirmé qu'il ne serait pas candidat en 2017 si les résultats n'étaient pas au rendez-vous.@ Capture d'écran BFMTV
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - Le chef de l’État a reconnu mardi quelques (petites) erreurs mais continue son "combat" contre le chômage.

"Obsession".  François Hollande est "obsédé". La baisse du chômage est "mon obsession, mon combat", a martelé le président de la République mardi, lors d'une interview sur BFMTV/RMC. "Si j'ai échoué sur la croissance, sur le chômage, comment voulez-vous que je me représente?", a-t-il même réaffirmé. Le chef de l'Etat demande toutefois à être jugé "à la fin de (son) quinquennat". Car il croit encore à un "retournement économique". Morceaux choisis.

Les aveux. S'il ne remet pas en cause l'action qu'il a menée durant les deux premières années de son quinquennat, François Hollande a tout de même laissé paraître quelques "regrets". "J’ai toujours des regrets. J’aurais pu aller plus vite, j'aurais alerté les Français davantage sur la situation, j’aurais pu parfois réagir plus fermement sur certains sujets comme la loi sur le mariage qui a pris selon moi trop de temps". "Mais je ne suis pas un président qui doit être dans le regret, je suis un président qui doit être dans le rebond, dans la réponse, dans la réaction", a-t-il toutefois enchaîné.



François Hollande: "j'ai des regrets, j'aurais...par BFMTV

Le président le concède également, "si j'ai gagné en 2012, ce n'est pas parce que j'avais un programme étincelant. C'est parce que mon prédécesseur avait échoué". Mais il compte bien désormais "remettre la France en marche, car elle ne l'était plus".

Jamais de "vulgarité". François Hollande n'éprouve pas de "regrets", en revanche, sur la gestion de sa vie privée. "Que les Français me jugent pour ce que je suis. Mon comportement a été digne", a-t-il commenté, en référence à sa rupture avec Valérie Trierweiler. Il a estimé que "jamais (il n'avait été) dans une forme de vulgarité ou de grossièreté".



François Hollande: " Jamais je n'ai été dans...par BFMTV

Un report des régionales ? Peu d'annonces concrètes ont été distillées au cours de l'interview. Mais, soucieux "d'aller vite" pour renflouer les comptes publics, François Hollande a laissé entendre qu'il allait demander le report des élections régionales et cantonales de 2015 en 2016, estimant qu'il "serait intelligent" de tenir ces élections "avec le nouveau découpage" territorial que doit mettre en oeuvre le gouvernement. "Si c'est 2016, ça permettrait d'avoir le temps. Je pense que ça serait intelligent de faire des élections régionales et départementales avec le nouveau découpage", a déclaré le chef de l'Etat.



Hollande veut supprimer les départements avant...par SIPAMEDIA

Avec toutes les économies engagées par l'Etat, François Hollande a promis une "amélioration du barème de l'impôt sur le revenu dès septembre". Le chef de l'Etat a également assuré qu'il n'abandonnerait pas le droit de vote des étrangers aux élections locales. "Je n'ai pas voulu introduire ce texte avant les élections municipales, parce qu'on nous en aurait fait le reproche. Ce texte sera de nouveau proposé après les scrutins pour que dans la préparation (des élections) dans six ans, il puisse y avoir cette réforme", a assuré François Hollande.

"Aimez la France". Optimiste, le président assure qu'il l'est. Il exhorte les Français à en être de même. Et à aimer la France. "Parlez de la France, aimez la France, faites vivre la France, vous êtes la France", a lancé le chef de l'Etat.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ALSTOM - "L'offre de General Electric n'est pas suffisante", dit Hollande

EXCLU - Trierweiler souhaite "bonne chance" à Hollande

ANALYSE - Hollande est-il trop optimiste ?

PERSPECTIVES - Les sombres prévisions de l'OCDE