François Hollande avertit la droite: "quand il n'y a plus de fonctionnaires, il n'y a plus d'Etat"

  • A
  • A
François Hollande avertit la droite: "quand il n'y a plus de fonctionnaires, il n'y a plus d'Etat"
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat est en déplacement à Abou Dhabi pour y visiter le futur Louvre. mais il n'oublie pas pour autant la politique intérieure.

"Mon action comme président de la République est d'abord une action de protection", a déclaré le chef de l'Etat lors de la visite du futur Louvre Abou Dhabi, évoquant "les plus fragiles" et "les populations civiles menacées par les guerres ou le terrorisme".

"Être président de la République, c'est à la fois une responsabilité éminente et une fierté". Mais deux jours après son renoncement, le président a également eu un petit mot pour la droite française, qui s'est choisi "un champion de la rigueur" en la personne de François Fillon, qui souhaite supprimer 500.000 postes de fonctionnaires. "Quand il n'y a plus de fonctionnaires, il n'y a plus d'Etat. Et, quand il n'y a plus d'Etat, il n'y a plus de France, il faut aussi en prendre conscience", a averti François Hollande. "Être président de la République, c'est à la fois une responsabilité éminente et une fierté. Une fierté à condition, et c'est la seule condition qui vaille, de faire avancer la France dans le respect de ses idéaux et ses valeurs. Telle est la tâche qui est la mienne jusqu'au mois de mai prochain", a-t-il dit.

L'éducation, "c'est la première priorité d'une nation. Quand elle néglige son éducation, sa culture, sa langue, ses recherches, ses talents, elle se perd elle-même et elle perd des places dans ce qui est la compétition à l'échelle du monde", a-t-il poursuivi.