François Hollande a donné de la voix pour la fête de la Musique

  • A
  • A
François Hollande a donné de la voix pour la fête de la Musique
@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

VIDEO - Le chef de l'Etat a fait une apparition dans les jardins du Palais-Royal puis à l'Institut du monde arabe.

"C'est une fête maintenant universelle, internationale". Un François Hollande tout sourire qui s'est présenté dimanche, vers 19 heures, dans les jardins du Palais-Royal, sous les fenêtres du ministère de la Culture, à l'occasion de concerts organisés pour la Fête de la musique. Comme annoncé un peu plus tôt dans la journée par Europe 1, le chef de l'Etat s'est ensuite rendu à l'Institut du monde arabe.

Une discussion avec Ibrahim Maalouf. Sifflé la semaine dernière aux 24 heures du Mans, François Hollande est venu chercher un peu d'amour en ce moment festif pour tous les Français. Le chef de l'État a brièvement salué le public rassemblé devant la scène, avant de s'entretenir dans les coulisses avec le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, tête d'affiche des concerts programmés au Palais-Royal.



"Ce que nous voulons faire, c'est faire participer l'ensemble des pratiquants, qu'ils soient professionnels, amateurs (...) C'est un projet démocratique qui vaut encore aujourd'hui. La fête de la musique, c'est la musique pour tous et la musique par tous", a souligné le président, qui était aux côtés de la ministre de la Culture, Fleur Pellerin.

"Vive la Fête de la musique !" L'an dernier, François Hollande était passé à l'Institut du monde arabe, et il en gardait un très bon souvenir. Pas étonnant, donc, de l'avoir vu débarqué peu avant 23 heures dans les lieux, notamment pour y visiter l'exposition "Hip-Hop, du Bronx aux rues arabes". Sur la terrasse de l'établissement, en petit comité, il a ensuite poussé quelques vocalises avec l'actrice Emmanuelle Béart.

Devant les plusieurs centaines de personnes réunies sur le parvis de l'IMA pour assister aux concerts, le chef de l'Etat a ensuite prononcé quelques mots sur scène : "C'est la plus belle image qu'on puisse donner de la démocratie, vive la Fête de la musique !"