François Hollande a tranché : pas d'interdiction du voile à l'université

  • A
  • A
François Hollande a tranché : pas d'interdiction du voile à l'université
Partagez sur :

LAÏCITÉ - Le président de la République a exclu jeudi soir toute interdiction du port du voile à l'université. La veille, Manuel Valls avait pourtant souhaité une telle mesure.

Faut-il ou non interdire le port du voile dans les universités ? Les deux têtes de l'exécutif ne sont pas d'accord. Mercredi, dans une interview à Libération, Manuel Valls avait affirmé qu'il "faudrait" une loi en ce sens. Le lendemain, François Hollande l'a exclu. "Il n'y aura pas d'interdiction [du voile] dans les universités, qui sont un lieu de liberté", a t-il déclaré sur le plateau de "Dialogues citoyens", diffusé sur France 2.

Désaveu du Premier ministre. "Aucune règle ne le permettrait", a poursuivi François Hollande, qui a tenu à préciser qu'on "ne peut pas avoir dans l'université du prosélytisme ou de la pression sur un certain nombre d'enseignement". Ces déclarations ressemblent donc fortement à un recadrage du Premier ministre. Manuel Valls avait lui-même concédé que "des règles constitutionnelles" rendaient cette interdiction du voile difficile. Dès mercredi, le Premier ministre avait été lâché par deux de ses ministres. "Concernant le niqab, qui couvre intégralement le visage, il est interdit dans les espaces publics et donc à l'université. Concernant le voile, je ne suis pas pour l'interdiction par la loi. On a affaire à des adultes", avait jugé la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Même son de cloche du côté du secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur, Thierry Mandon : "Il n'y a pas besoin de loi sur le voile à l'université."