François Fillon ? "Un très bon candidat" pour le FN, selon Marine Le Pen

  • A
  • A
François Fillon ? "Un très bon candidat" pour le FN, selon Marine Le Pen
La présidente du FN a estimé que François Fillon était un "très bon candidat" pour son parti.@ TF1
Partagez sur :

Invitée du JT de TF1 mercredi soir, la présidente du FN a estimé que le candidat des Républicains devrait répondre de son bilan en tant que Premier ministre. 

La présidente du Front Nationa (FN), Marine Le Pen, a jugé mercredi sur TF1 que François Fillon était un "très bon candidat" pour le son parti et qu'il devrait s'expliquer sur son bilan de Premier ministre, entre 2007 et 2012. Interrogé sur les inquiétudes relayées par la députée FN Marion Maréchal-Le Pen, qui avait nettement exposé le "danger" que représenterait pour le FN l' "escroquerie électorale" Fillon, Marine Le Pen, candidate du FN à la présidentielle, s'est dite "tout à fait en désaccord".

"Il présente sa candidature au nom du Medef". "Je trouve que Fillon est un très bon candidat. Moi j'ai présenté ma candidature au nom du peuple, lui il présente sa candidature au nom du Medef, de la commission européenne, des banques, au nom de Wolfgang Schäuble, le ministre de l'Économie allemand (...)", a-t-elle lancé.  "Il va être amené aussi à assumer son bilan. Il a dit qu'il était le candidat de la vérité, la première des vérités qu'il doit aux Français, c'est de s'expliquer sur les résultats qui ont été les siens pendant cinq ans et dont le moins qu'on puisse dire c'est que les Français n'ont pas été convaincus puisqu'ils ont voté pour François Hollande (à la présidentielle de 2012."

Les primaires : "Une preuve de faiblesse".Marine Le Pen a également jugé que les primaires, organisés par Les Républicains et le Parti socialiste, étaient "une gigantesque preuve de faiblesse". "Je crois être la candidate naturelle du camp patriote, et nous sommes au centre de cette élection présidentielle", a-t-elle assuré.  D'ailleurs, a-t-elle dit, "si François Hollande a renoncé à être candidat, c'est un peu grâce à nous, car je pense que si nous n'étions pas donnés comme étant possiblement qualifiés pour le second tour, il se serait peut-être lancé dans la bataille", a-t-elle dit.