François Fillon : et maintenant, la contre-attaque

  • A
  • A
François Fillon : et maintenant, la contre-attaque
@ AFP
Partagez sur :

Après les révélations sur des emplois supposés fictifs de son épouse et des révélations qui l'accusent de détournements de fonds publics, François Fillon espère riposter sur le terrain.

La semaine dernière a été pour le moins compliquée pour François Fillon. Le candidat du parti Les Républicains à la présidentielle, mis en difficulté par les soupçons d'emploi fictif accordé à son épouse Pénélope, a également été rattrapé samedi par une autre affaire. Selon le site Mediapart, l'ancien Premier ministre aurait profité d'un mécanisme de détournement de fonds publics destinés aux sénateurs.

Lors de son meeting à la Villette, dimanche, le candidat a tenté de reprendre la main. "Vu la ferveur du public, le changement de candidat ne se pose plus", a confié dimanche l'un de ses lieutenants. Ils sont convaincus que ces affaires sont surmontables, même s'ils s'attendent à une semaine encore difficile avec des mauvais sondages qui arrivent et de potentielles nouvelles révélations embarrassantes.

Un argumentaire. "C'est l'épreuve du feu mais on va contre-attaquer", assure l'un de ses proches. Tous les responsables des fédérations et des comités de soutien sont repartis dimanche avec un argumentaire pour riposter sur le terrain.

Dans les Ardennes jeudi. François Fillon, lui, n'ira à la rencontre des Français que jeudi, dans les Ardennes. Il va accélérer, assure un stratège du parti, car il faut que les gens le voient. François Fillon espère aussi être entendu au plus vite par le parquet financier.