François Fillon assure qu'il appliquera son programme "radical" s'il est élu

  • A
  • A
François Fillon assure qu'il appliquera son programme "radical" s'il est élu
François Fillon assure vouloir réduire la pauvreté en France en appliquant son programme radical.@ Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le candidat LR à l'élection présidentielle affirme vouloir rester droit dans ses bottes quant à son programme économique, pourtant critiqué.

François Fillon, candidat de la droite à l'Elysée, a assuré mardi qu'il appliquerait, malgré les critiques de toutes parts, son programme économique "radical" s'il est élu président en mai.

Une réponse à l'attaque de Hollande. "La grande pauvreté, ce n'est pas un petit nombre de personnes. C'est aujourd'hui presque 9 millions de Français qui vivent en dessous du seuil de pauvreté", a souligné François Fillon au cours d'une visite dans un centre Emmaüs du 19e arrondissement de Paris. "Tous ceux qui se pressent pour défendre le modèle social français devraient réfléchir", a lancé le candidat à la présidentielle, en proie aux critiques de la gauche sur la brutalité de son programme. Il faut "éviter de brutaliser la société", a notamment averti François Hollande lors de ses vœux.

"Je veux changer les choses". "Quand on a presque 6 millions de chômeurs et 9 millions de pauvres, et que ces chiffres continuent d'augmenter, notamment s'agissant de la pauvreté, on ne peut pas parler d'un modèle social qui fonctionne, et on ne peut pas camper sur des positions conservatrices qui sont celles d'une grande partie de ceux qui, aujourd'hui, dirigent notre pays", a fait valoir François Fillon. "Moi je veux changer les choses. La première cause de la grande pauvreté, c'est le chômage, et c'est la raison pour laquelle j'ai un programme économique qui est un programme radical et que je mettrai en oeuvre si les Français me font confiance", a-t-il défendu, estimant que ses propositions sont caricaturées.

Des financements pérennes pour les structures solidaires. François Fillon a également assuré que "la lutte contre la grande pauvreté" sera "une des priorités essentielles" de son action. "J'ai prévu dans mon programme une grande loi de programmation pluriannuelle pour assurer à toutes les structures comme Emmaüs des financements pérennes, des financements stables, des financements plus importants qu'aujourd'hui, parce que ces associations permettent de réduire la pauvreté (...) en proposant une véritable démarche d'insertion", a -t-il souligné. Quasi absent dans les médias depuis son élection à la primaire de la droite, François Fillon sera mardi soir l'invité du JT de TF1.