François Bayrou confirme que la "loi de moralisation de la vie politique" sera présentée avant les législatives

  • A
  • A
François Bayrou confirme que la "loi de moralisation de la vie politique" sera présentée avant les législatives
François Bayrou est devenu ministre de la Justice mercredi après la passation de pouvoir avec Jean-Jacques Urvoas.@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Nommé garde des Sceaux mercredi, François Bayrou a assuré mercredi qu'il allait mettre en chantier la "loi de moralisation de la vie politique" dès jeudi.

Le nouveau ministre de la Justice François Bayrou a confirmé mercredi que la "loi de moralisation de la vie politique", au cœur de son alliance avec le président Emmanuel Macron, sera présentée en Conseil des ministres "avant les élections législatives", organisées les 11 et 18 juin.

"Mise en chantier" dès jeudi. "Tout le monde sait ici que c'est une loi qui me tient particulièrement à cœur", "elle est mise en chantier (...) dès demain matin", a déclaré le président du MoDem lors de la cérémonie de passation de pouvoir avec son prédécesseur, le socialiste Jean-Jacques Urvoas. "Il y a des années que je me bats avec l'idée que cette loi, nous devons l'écrire", a ajouté le ministre d'État.





Donner les moyens à la justice. "La justice est la clé de voûte d'une société de confiance", a encore estimé François Bayrou, "une société démocratique ne peut pas vivre sans confiance et particulièrement sans confiance dans sa justice". Le nouveau garde des Sceaux a promis de défendre l'institution "car trop souvent des attaques sont portées contre ses décisions". Enfin, s'agissant des moyens souvent considérés très insuffisants de la justice, le ministre a évoqué une "situation d'urgence". "Cette urgence nous engage", a-t-il assuré. "Pour moi, la loi de programmation qui a été promise par le président de la République est une ardente obligation", elle "va permettre de donner à l'ensemble du monde de la justice une visibilité sur son avenir".