Forte abstention en outre-mer

  • A
  • A
Forte abstention en outre-mer
Partagez sur :

L'UMP a retrouvé la première place aux élections européennes dans la circonscription outre-mer mais, paradoxalement, sa tête de liste, Marie-Luce Penchard (UMP) tout comme Ericka Bareigts (PS) n'ont pas été élues lors d'un scrutin de nouveau boudé avec 23,12% de participation.

Les électeurs français d'outre-mer se sont moins mobilisés qu'en 2004. Le taux de participation a été de 12,6% en Guyane contre 14,4% en 2004, 14,6% en Guadeloupe (15,3% il y a cinq ans) et 13,8% en Martinique (18% en 2004). En revanche, davantage d'électeurs de Saint-Pierre-et-Miquelon ont voté cette année qu'il y a cinq ans (21,3% de participation contre 18,2% en 2004).

L'ancien député Elie Hoarau (PCR, Alliance des outre-mers), arrivé en tête dans l'Océan Indien, a été élu, ainsi que le néo-calédonien Maurice Ponga (UMP) dans le Pacifique et le vice-président du conseil régional de Guadeloupe Patrice Tirolien (PS) en Atlantique, malgré un mauvais score (15,58%)

Ce résultat paradoxal est lié à un système électoral compliqué inauguré lors de ce scrutin. Destiné à permettre l'élection d'un député européen pour chaque grande zone géographique de l'outre-mer, il tient compte à la fois du score global et du résultat par zone. En 2004, trois élus réunionnais (UMP, PS et PCR) avaient remporté les trois sièges à pourvoir.