Fonds spéculatifs : l'UMP dénonce un projet de directive "hallucinant"

  • A
  • A
Fonds spéculatifs : l'UMP dénonce un projet de directive "hallucinant"
Partagez sur :

Le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, a jugé "hallucinant" le projet de directive européenne sur les fonds spéculatifs du commissaire irlandais Charlie McCreevy, sur Europe 1. Selon lui, cette directive permettrait à des fonds de venir en Europe "à partir de paradis fiscaux".

Après les réserves du gouvernement, la condamnation de l'UMP : invité d'Europe 1 mercredi matin, Xavier Bertrand, a jugé "hallucinant" le projet de directive européenne sur les fonds spéculatifs, défendu par le commissaire européen chargé des services financiers Charlie McCreevy. Ce projet, qui prévoit de donner aux fonds spéculatifs un "passeport européen", en échange du respect de certaines règles, pourrait être élargi à des fonds basés en dehors de l'UE après un délai de trois ans.

Regardez l'intervention de Xavier Bertrand :

"C'est à croire que [Charlie McCreevy] ne regarde pas la télé, n'écoute pas la radio, ne lit pas les journaux parce que cette directive dit clairement que des fonds spéculatifs à partir de paradis fiscaux pourraient venir en Europe !", dénonce le secrétaire général de l'UMP. Selon lui, "les députés du Mouvement populaire ne voteront jamais un tel projet de directive".

"Le G20 (sur la régulation financière) a dit le contraire, alors on va faire le contraire, on va faire ce que le G20 a décidé", proclame encore le député de l'Aisne. Et de conclure : "si les technocrates n'ont pas compris que les choses avaient changé et devaient changer, les politiques vont leur rappeler tout simplement.

Mardi, Christine Lagarde, la ministre des finances, avait déjà dénoncé "une régulation a minima". Selon elle, "il faut que le passeport ne s'applique qu'à des fonds qui sont gérés non pas à partir de l'Europe mais en Europe".