Fonctionnaires : le point d'indice reste gelé

  • A
  • A
Fonctionnaires : le point d'indice reste gelé
La ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a annoncé jeudi qu'il n'y aurait pas de revalorisation en 2013 du point d'indice qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires.@ MAXPPP
Partagez sur :

Marylise Lebranchu n'a pas cédé à cette revendication mais promet d'aider les bas salaires.

Pas de revalorisation globale... La ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a annoncé jeudi qu'il n'y aurait pas de revalorisation en 2013 du point d'indice qui sert de base au calcul du salaire des fonctionnaires. "Il n'y aura pas de remise en cause du gel du point d'indice pour 2013", a confirmé la ministre à la presse à l'issue d'une rencontre avec les syndicats de la fonction publique. Le point d'indice n'a pas bougé depuis une revalorisation de 0,5% en 2010, entraînant, soulignent-ils, une détérioration de leur pouvoir d'achat.

>> À lire : fonctionnaires, quel est (vraiment) leur pouvoir d'achat

... mais des coups de pouce. Marylise Lebranchu a néanmoins promis des mesures "immédiates" pour les plus bas salaires (catégorie C). Le coût de ces mesures, a-t-elle précisé, devrait être pour les trois fonctions publiques (Etat, territoriale, hospitalière) de quelque 16 millions d'euros.

Ce que veulent les syndicats. Les syndicats de fonctionnaires espéraient, eux, que la rencontre de jeudi avec leur ministre débouche sur des augmentations pour les 5,2 millions d'agents. 

>> À lire : une réforme des primes pour les fonctionnaires ?

L'emploi et l'abrogation de la journée de carence - non indemnisée - figurent également à leur cahier de doléances. Mais la ministre met régulièrement l'accent sur les "contraintes budgétaires" pesant sur le gouvernement.

>> À lire : efficace la journée de carence ?