Marine Le Pen suggère à son père d'"arrêter ses responsabilités"

  • A
  • A
Marine Le Pen suggère à son père d'"arrêter ses responsabilités"
@ Capture TF1
Partagez sur :

RIPOSTE - La présidente du Front national a annoncé jeudi soir sur TF1 qu'elle avait ouvert "une procédure disciplinaire" à l'encontre de Jean-Marie Le Pen.

Invitée jeudi du journal de 20 heures de TF1, Marine Le Pen a annoncé avoir "décidé l'ouverture d'une procédure disciplinaire" à l'encontre de son père. "Jean-Marie Le Pen sera convoqué devant le bureau exécutif siégeant en sa qualité de structure disciplinaire", a-t-elle expliqué. Mais la présidente du FN a également suggéré à son père de se retirer de lui-même : "au fond, Jean-Marie Le Pen devrait faire preuve de sagesse, il devrait tirer les conséquences du trouble qu'il a lui-même créé et peut-être arrêter ses responsabilités politiques".

Il "ne semble plus avoir la sagesse nécessaire". Marine Le Pen a condamné la "surenchère" et les "provocations" de son père, qui a de nouveau défrayé la chronique après un entretien à l'hebdomadaire Rivarol. Des propos "qui sont en contradiction totale avec la pensée politique du Front national", a-t-elle assuré, qualifiant au passage le journal d'"ignoble torchon". Insistant sur la "grande lassitude et grande incompréhension de la part des adhérents et des électeurs du Front national", elle estime que Jean-Marie Le Pen "ne semble plus avoir la sagesse nécessaire".

"Nous autres dirigeants, nous n'avons pas plus de droits, nous avons plus de devoirs", a insisté Marine Le Pen. "J'ai le sentiment qu'il n'agit plus comme un dirigeant responsable d'un mouvement qui est l'espoir de millions de Français", a-t-elle ajouté à propos de Jean-Marie Le Pen, dénonçant "une forme de dérive personnelle".

"Personne au Front national ne se réjouit". "Je ressens du chagrin", a aussi déclaré Marine Le Pen. Toutefois, "c'est moins douloureux que ce que ressentent des millions de nos compatriotes", a-t-elle relativisé, évoquant les problèmes du chômage et du pouvoir d'achat. "Personne au Front national ne se réjouit de ce qui est en train de se passer", a-t-elle ajouté.

Marine Le Pen au journal de TF1 :



>> LIRE AUSSI - FN : la rupture, un scénario idéal pour Marine Le Pen ?

>> LIRE AUSSI - Jean-Marie Le Pen est-il toujours un poids lourd du FN ?