FN : Marine Le Pen prête à abandonner la sortie de l'euro, selon Collard

  • A
  • A
FN : Marine Le Pen prête à abandonner la sortie de l'euro, selon Collard
Selon Gilbert Collard, "on ne gagne pas contre l'opinion publique en démocratie". @ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Selon le député FN du Gard, décider de sortir de l'euro serait aller à l'encontre de l'opinion publique. 

Gilbert Collard, député FN du Gard, a affirmé vendredi sur France 2 que Marine Le Pen était prête à abandonner la sortie de l'euro, mesure aussi importante que critiquée du programme du Front national.

Une "très mauvaise monnaie" mais...Marine Le Pen est-elle prête à cela ? "Oui, je pense, c'est une femme politique très intelligente, elle perçoit très parfaitement que même si on a raison, on a tort dans l'opinion" a déclaré le député. "Imposer la sortie de l'euro, même si c'est une très très mauvaise monnaie, n'est pas une bonne chose dans la mesure où l'opinion publique ne veut pas. Or on ne gagne pas contre l'opinion publique en démocratie", a-t-il ajouté, estimant que "l'homme politique a un devoir primordial", celui "d'appréhender la réalité, et d'adapter les décisions à la réalité pour faire en sorte que les choses aillent bien".

Philippot "emmerde un peu". L'avocat estime également que Florian Philippot, le vice-président du Front national, "emmerde un peu en ce moment". "Il faut reconnaître que quand Marine Le Pen prend la parole sur TF1 (ndlr : jeudi soir), il va se produire sur LCI quasiment au même moment, ce n'est pas de bonne politesse", a-t-il ajouté. "Il faut qu'il rentre un peu dans le rang, qu'il replie, comme beaucoup d'entre nous, l'accordéon de son narcissisme pour ne pas oublier que la présidente du mouvement c'est Marine Le Pen et qu'il n'y a pas au FN de numéro un, deux, ou trois, il y a une présidente, c'est 'Marine', et il y a des hommes qui défendent leurs idées", a encore demandé Gilbert Collard. Pour le député, même si "Marion (Maréchal-Le Pen, en retraite temporaire de la politique) est un atout" et même s'il "déplore qu'elle soit partie", "l'alternative à Marine Le Pen, c'est Marine Le Pen."