FN : l'équipe de 2012 "copiée sur 2002"

  • A
  • A
FN : l'équipe de 2012 "copiée sur 2002"
@ MAXPPP
Partagez sur :

La "dream team" de Marine Le Pen est rajeunie, mais "reste proche du modèle de 2002".

Un bureau exécutif, trois directeurs de campagne et 43 conseillers politiques : l’équipe de campagne du Front national pour 2012, présentée jeudi par Marine Le Pen, est certes "pléthorique, mais au final extrêmement classique", explique, à Europe1.fr, Jean-Yves Camus, historien spécialiste de l’extrême-droite.

Jeudi, à Nanterre, la présidente du FN a, en effet, présenté le directeur stratégique de sa campagne pour la présidentielle de 2012 : Florian Philippot, venu de l’Inspection générale de l’administration IGA, et a annoncé, sans surprise, que le poste de directeur de campagne opérationnel serait occupé par Louis Aliot, vice-président du FN.

De son côté, Steeve Briois sera en charge des législatives et de la mobilisation des militants De la même manière, les autres postes de la team Le Pen sont occupés par des frontistes de longue date : Marie-Christine Arnautu à la Famille ou encore Jean-Richard Sulzer à l’Economie.

Rajeunissement des équipes 

"L’organigramme de Front national n’est pas très surprenant", analyse Jean-Yves Camus, soulignant toutefois "la volonté de Marine Le Pen d’élargir son équipe et de la rajeunir".

Ce rajeunissement est évidement symbolisé par l’arrivée de Florian Pilippot, un énarque de 29 ans, qui s’est mis en disponibilité de la Fonction publique, le temps de la campagne. Présent jeudi dans la salle, Jean-Marie Le Pen, qui a passé sa vie à pourfendre les énarques, a d’ailleurs concédé qu'il n'était pas "spécialement énarquophile". Mais, a-t-il plaisanté, Florian Philippot "lui paraît très brillant. Et puis il est jeune, il peut s'améliorer".

Emergence des souverainistes 

Marine Le Pen a eu aussi à cœur de faire émerger des personnalités venues de l’extérieur, notamment des souverainistes. Elle a donc offert le poste de conseiller "à la République et à la laïcité" à l’aile gauche de ce mouvement représentée par l'ancien chevènementiste Bertrand Dutheil de la Rochère, et tendu la main à son aile droite avec le ralliement d'un ex-proche de Pasqua Gaël Nofri. A 25 ans, il sera chargé de la conseiller sur les questions de Service public. A noter également, que l’ancien parlementaire européen souverainiste Paul-Marie Coûteaux, successivement proche de Jean-Pierre Chevènement, Philippe Séguin, Charles Pasqua et Philippe de Villiers est finalement dans son staff de campagne, après avoir, à plusieurs reprises, annoncé sa démission du mouvement.

 Comme en 2002

Des nouvelles têtes donc. Mais les anciens briscards du Front national n’ont pas été oubliés : Jean-Michel Dubois (68 ans), Wallerand de Saint-Just et Bruno Gollnisch (tous deux 61 ans) ont encore leur place dans l’équipe de campagne. D’ailleurs, Le Pen père, 83 ans, apparaît lui-aussi au bureau exécutif de la campagne, tout comme sa seconde fille Yann Maréchal.

Au final, "cette équipe de campagne est assez similaire à celle de Jean-Marie Le Pen en 2002, année où il a atteint le second tour de l’élection", insiste Jean-Yves Camus. "En 2007, le fondateur du FN avait tenté un organigramme plus original, mais cela n’avait pas marché", ajoute l’historien avant de lâcher : "les surprises viendront peut-être ultérieurement quand l’avocat Gilbert Collard, également dans le staff de campagne, présentera le comité de soutien de la candidate.

Le Front national a également prévu de présenter son programme pour la présidentielle de 2012 en novembre prochain.