Florian Philippot : "Nous avons notre part de responsabilité dans les résultats"

  • A
  • A
Partagez sur :

Florian Philippot était l'invité de Thomas Sotto lundi matin sur Europe 1. Il est revenu sur les résultats des élections régionales. 

En tête des scrutins dans six régions lors du premier tour des élections régionales, le Front national ne l'a finalement emporté nulle part, dimanche 13 décembre. Le parti a toutefois fortement progressé, arrivant même en deuxième position dans trois régions. Florian Philippot était en duplex de Metz ce lundi matin, il a répondu aux questions de Thomas Sotto et a tiré le bilan de ce second tour. 

Une part de responsabilité assumée. "Je respecte les urnes. Le choix des urnes s'est exprimé hier. Nous aurons à être encore plus convaincant demain. Bien sûr que nous avons notre part de responsabilité" a affirmé Florian Philippot sur notre antenne ce matin pour expliquer les résultats du Front National."Nous avons face à nous, un système très particulier. Auparavant les partis pouvaient gagner en triangulaire et ils ne peuvent plus car nous sommes trop haut. Ils sont obligés de se retirer. C'est quand même inédit, je crois qu'il n'y a pas d'autres pays au monde où le parti au pouvoir renonce à avoir des élus dans ses grandes régions" s'est toutefois réjoui le vice-président du FN critiquant notamment le Parti Socialiste. 

Tourné vers les présidentielles. Face à ce résultat en demi-teinte du Front National qui a, certes remporté des voix, mais ne gagne pas de régions, Florian Philippot s'est montré confiant pour l'avenir. "Nous allons continuer de montrer ce qu'est la réalité des patriotes du Front National, du rassemblement Bleu Marine sur des thèmes qui sont peut-être encore trop peu connus aujourd'hui comme l'environnement, l'éducation, la culture. Nous allons continuer d'être au centre du débat politique parce que des grandes questions ne sont pas tranchées" a-t-il ainsi affirmé faisant notamment référence à "la crise de l'euro" et au programme de Marine Le Pen pour les présidentielles de 2017. 


>> Retrouvez l'interview complète de Florian Philippot : 


Philippot : "Nous allons continuer d'être au...par Europe1fr