Florian Philippot : Nicolas Sarkozy est "karcherisé par son bilan"

  • A
  • A
Florian Philippot : Nicolas Sarkozy est "karcherisé par son bilan"
Philippot : "Les Français ont vu le décalage permanent chez Nicolas Sarkozy entre le discours et les actes"@ AFP
Partagez sur :

Le n°2 du Front national Florian Philippot brocarde les dernières sorties de Nicolas Sarkozy et le renvoie à son bilan. 

Florian Philippot a tapé une fois de plus sur sa cible préférée. Le vice-président du Front national a estimé lundi sur France Info que le patron des Républicains Nicolas Sarkozy était "karcherisé par son bilan" et qu'il n'était désormais "plus crédible".

Les Français "sanctionnent logiquement" Sarkozy. Interrogé sur un sondage Viavoice - Libération diffusé dimanche et qui place l'ancien chef de l'État en 6ème position parmi les personnalités de la droite et du centre derrière Alain Juppé, François Fillon, François Bayrou, Marine Le Pen et Bruno Le Maire, Florian Philippot y a vu une "sanction logique de la part des Français". "Je n'ai jamais cru à son retour pérenne, je pense qu'il est karcherisé par son bilan", a poursuivi l'eurodéputé.

"Le décalage entre le discours et les actes". Nicolas Sarkozy avait promis en 2005 à La Courneuve, dans la banlieue parisienne, de nettoyer "la racaille" au "karcher" au lendemain du décès d'un enfant de 11 ans, tué par une balle perdue lors d'une rixe entre gangs. Pour Florian Philippot, "les Français ont vu le décalage permanent chez Nicolas Sarkozy entre le discours et les actes. Il ose reparler aujourd'hui d'autorité face aux casseurs, il se trouve que c'est l'homme qui a supprimé des policiers et des gendarmes, qui a détruit l'autorité de l'État, supprimé la double peine, supprimé 54.000 militaires. Il n'est plus crédible."