Financement du FN : la demande de dessaisissement des juges rejetée

  • A
  • A
Financement du FN : la demande de dessaisissement des juges rejetée
@ EMMANUEL DUNAND / AFP
Partagez sur :

La demande du Front national visant à dessaisir les juges chargés de l'enquête sur le financement du parti a été rejetée mardi.

La Cour de cassation a rejeté le 24 novembre la demande, formulée par le Front national, de dessaisissement des juges qui enquêtent sur le financement du parti d'extrême droite, a-t-on appris mardi de source judiciaire, confirmant une information du Monde. "Il n'existe pas, en l'espèce, de motifs de renvoi pour cause de suspicion légitime", a estimé la Cour. 

Le Front national, qui dénonce un complot politique, a été mis en examen le 9 septembre pour recel d'abus de biens sociaux et complicité d'escroquerie dans cette enquête qui porte notamment sur le financement des législatives de 2012. Les magistrats ont mis en examen sept autres personnes, dont le trésorier du parti d'extrême droite Wallerand de Saint-Just et l'un de ses vice-présidents, Jean-François Jalkh.

Les juges soupçonnent le FN, le microparti Jeanne géré par des proches de Marine Le Pen et l'imprimeur du parti, Riwal, d'avoir mis en place un système d'enrichissement frauduleux avec de l'argent public.