Finalement, le FN votera "contre" le projet de loi antiterroriste

  • A
  • A
Finalement, le FN votera "contre" le projet de loi antiterroriste
Les députés FN (aux deux derniers rangs) à l'Assemblée nationale. @ AFP
Partagez sur :

Alors que les élus FN avaient indiqué leur intention de s'abstenir, la patronne du FN a expliqué que les députés frontistes s'opposeraient finalement au texte.

Les députés FN voteront finalement contre le projet de loi antiterroriste mardi, "car il est inférieur à ce qu'était l'état d'urgence", a annoncé Marine Le Pen, alors que les élus de son groupe avaient encore indiqué lundi leur intention de s'abstenir.

"Texte nuisible." "Cette loi est une escroquerie, c'est un sous-état d'urgence, nous ne voterons pas ce texte nuisible (...) nous voterons contre", a déclaré Marine Le Pen lors d'une conférence de presse à l'Assemblée. "Il sera encore moins efficace que l'état d'urgence car moins applicable", a jugé la présidente du FN et députée du Pas-de-Calais.  Ce texte "ne s'attaque ni à la dimension spécifique du terrorisme, ni à l'idéologie islamiste qui nous fait la guerre", selon elle.

Marine Le Pen a de nouveau réclamé "une grande loi antiterroriste", qui reconnaisse le terrorisme comme "un acte de guerre" avec "des juridictions d'exception", "l'expulsion systématique des délinquants étrangers" et "la sortie de la France de l'espace Schengen". 



Disant éprouver du "chagrin" après l'attentat de Marseille, la présidente du FN a accusé les autorités de "s'habituer au terrorisme" et jugé que le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb devrait avoir "honte" que l'auteur de l'attaque, interpellé en situation irrégulière avant les faits, n'ait pas été placé en centre de rétention.