Fillon veut "faire de la cause européenne une cause nationale"

  • A
  • A
Fillon veut "faire de la cause européenne une cause nationale"
Partagez sur :

François Fillon a appelé la majorité présidentielle à se mobiliser pour "faire de la cause européenne une cause nationale", mardi à Vertou lors du troisième meeting régional de l'UMP pour les européennes.

Le premier ministre François Fillon s'est félicité mardi du rassemblement de la majorité, UMP, Nouveau centre, Gauche moderne, Parti radical et Progressistes, pour le scrutin du 7 juin, "autour d'un vrai projet européen", "pour la première fois depuis un demi siècle". "Fédéralisme ou souveranisme, libéralisme ou socialisme, ça n'est pas le sujet de cette élection", a-t-il déclaré devant un bon millier de militants et d'élus du grand ouest, qui l'ont ovationné debout.

Le chef du gouvernement a plaidé pour une "Europe politique" qui a "la capacité et la volonté d'agir", une Europe "entraînée par des nations décidées". "L'Europe politique, c'est une Europe où le Conseil européen n'est pas paralysé par l'obsession du consensus", a ajouté François Fillon venu faire campagne dans son ancien fief des Pays-de-la-Loire pour soutenir les deux têtes de liste de la région Ouest, Christophe Béchu et Elizabeth Morin.

"Pendant longtemps on a cru que cette Europe politique n'était pas possible" et Nicolas Sarkozy "a fait la démonstration du contraire", a-t-il dit saluant à la fois les "engagements tenus" par le chef de l'Etat au plan national et ses six mois de présidence à la tête de l'Union européenne. "Le débat intentionnel est derrière nous, parce que le président de la République a réussi l'exploit de trouver un compromis" avec le Traité de Lisbonne, a-t-il encore déclaré.

Enfin, le chef de la majorité a ironisé sur le flou des positions socialistes sur la question de l'adhésion de la Turquie à laquelle il réaffirmé son opposition: "il faut dire que le parti socialiste qui cherche encore son axe de campagne en change au gré du vent".