Fillon s’attaque aux retraites chapeaux

  • A
  • A
Fillon s’attaque aux retraites chapeaux
Partagez sur :

Le gouvernement a l'intention d'imposer une fiscalité "confiscatoire" sur les retraites chapeaux. C’est une annonce faite par François Fillon sur France Inter. Un projet de loi sera rédigé en ce sens et examiné par le Parlement lors du prochain débat budgétaire, à l'automne.

Vers la fin des retraites chapeaux ? Le premier ministre François Fillon a annoncé sur France Inter l'élaboration d'un texte visant à taxer «de façon confiscatoire (...) les retraites chapeaux. Il faut "qu'il y ait une fiscalité extrêmement importante sur les retraites chapeau", un dispositif qui n'est "pas acceptable". A la question: "pourquoi ne pas les interdire", François Fillon a répondu qu'il avait tenté de le faire dans le cadre de la réforme des retraites de 2003, qu'il a pilotée en tant que ministre des Affaires sociales. "Le Parlement ne m'avait pas suivi. Je pense qu'aujourd'hui la meilleure façon c'est de les taxer de façon à les rendre les moins attractives possible".

Dans le cadre de la polémique sur les rémunérations des dirigeants, le chef de file des députés Nouveau Centre (NC) François Sauvadet avait récemment souhaité que "l'existence même" des retraites chapeaux soit "remise en cause par une loi".

La retraite chapeau est une sorte de retraite "complémentaire" d'un montant élevé versée par une entreprise à ses anciens dirigeants et s'ajoutant aux allocations des régimes obligatoires.

Retrouvez l'intégralité de l'interview de François Fillon: