Fillon maintient sa candidature : "j’ai vu un homme qui était déterminé"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour le député du Loiret, proche de François Fillon, ce dernier a fait montre de son sens des responsabilités en confirmant mercredi sa volonté d'aller jusqu'au bout.

INTERVIEW

Il entend bien rester le candidat de la droite. Bien que convoqué chez les juges le 15 mars, François Fillon a répété mercredi, lors d'une conférence de presse surprise à la mi-journée, sa détermination à aller jusqu’au bout de sa campagne, malgré la menace judiciaire qui pèse sur lui, le candidat estimant notamment que l’Etat de droit a été bafoué à son encontre.

"Il est à la barre". "J’ai vu un homme qui était déterminé et qui a du caractère parce que ce n’est pas facile. Il faut être courageux", a réagi au micro d'Europe 1 le député du Loiret Serge Grouard, en charge du projet politique de François Fillon. "La solution de facilité eut peut-être été de lâcher, et bien il est là ! Il est à la barre, et ça c’est la trempe d’un homme d’Etat. C’est la première chose que j’ai ressentie, que je savais déjà mais que j’ai ressentie parfaitement ce matin", estime l’élu.

Sauver l'alternance. Pour Serge Grouard, "les choses sont claires, les choses sont parfaitement claires, il ne veut pas que les Français soient privés de l’élection présidentielle". "S’il s’était retiré, on aurait eu cette situation ubuesque de risquer de ne pas être représentés, que le courant d'opinion que nous représentons, que la volonté d’alternance qui se manifeste tous les jours chez les Français ne puisse pas s’exprimer", a commenté Serge Grouard, alors que François Fillon a déclaré ne pas vouloir laisser les Français choisir seulement entre "l’extrême-droite" de Marine Le Pen et la "continuation du hollandisme", incarné, selon lui, par Emmanuel Macron.

"Il résiste et c’est tant mieux", martèle encore le député. "C’est le peuple Français qui va trancher".