Fillon en "service après vente" en vue de 2012

  • A
  • A
Fillon en "service après vente" en vue de 2012
François Fillon lors du séminaire gouvernemental jeudi.@ Reuters
Partagez sur :

Avec Nadine Morano et Gérard Longuet, il a défendu le bilan présidentiel lors d'un meeting.

Il y a tout juste quatre ans, le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy remportait l’élection présidentielle. Une dizaine de jours plus tard, François Fillon était nommé à Matignon.

A l’heure du bilan et alors que Nicolas Sarkozy n'a pas encore dit s'il était candidat ou non à un second mandat, le président a demandé à son Premier ministre de monter au front. Et François Fillon s’exécute, lançant, sans le dire, l'offensive électorale pour 2012.

"C’est en quelque sorte le service après-vente"

Après avoir tenu jeudi matin un séminaire gouvernemental pour arrêter les priorités de la dernière année du quinquennat, François Fillon a participé vendredi soir à un meeting UMP à Toul. Face à lui : quelque 500 militants et sympathisants.

La mission du soldat Fillon était claire : "les militants aiment voir ceux pour qui ils se sont battus et engagés. C’est en quelque sorte le service après-vente", a confié sur Europe 1 Nadine Morano qui organisait ce meeting. La ministre de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle n'a pas manqué d'associer François Fillon en vantant un "tandem" exécutif "qui fonctionne depuis quatre ans" et qui "fait la force de la France". Autre ministre aux côtés de François Fillon : le ministre de la Défense Gérard Longuet qui a appelé à "défendre la personnalité de Nicolas Sarkozy comme chef de l'Etat".

"Tous derrière le président"

Pour ce chapitre purement politique, François Fillon a délaissé son rôle de chef de gouvernement pour endosser celui de premier des militants UMP. Et François Fillon de faire l'éloge de Nicolas Sarkozy, président "inclassable, valeureux, engagé, déterminé et toujours libre", tout en exhortant au rassemblement "derrière le président".

"Et lorsque, dans le secret de l'isoloir, les Français devront faire ce choix, je ne doute pas que la crédibilité du président de la République, l'expérience qui est la sienne, le sens de la responsabilité dont il a fait preuve, le respect qu'il inspire sur la scène internationale pèseront lourd dans le choix des Français", a avancé François Fillon.

Le défenseur en chef du bilan présidentiel, devrait participer prochainement à d’autres réunions publiques. Mais il n'y en aura pas que pour les militants UMP : François Fillon étrennera jeudi prochain la nouvelle émission politique de TF1.