Fillon dément les rumeurs de départ

  • A
  • A
Fillon dément les rumeurs de départ
Partagez sur :

Il a assuré travailler dans des conditions "de complicité" avec Nicolas Sarkozy.

"Ma mission durera ce qu'elle devra durer." François Fillon a clarifié jeudi ses relations avec Nicolas Sarkozy en faisant référence au livreLa carpe et le lapin sur son éventuel départavant les échéances de 2012. "On me fait prédire l'avenir,à commencer par le mien et on me prête des intentions qui ne m'ont jamais traversé l'esprit", a déploré le Premier ministre lors de ses vœux à la presse. Son entourage avait dès mardi démenti ces propos, confirmés par l'auteure du livre, qui les a enregistrés.

"Depuis mai 2007, je travaille sous l'autorité du président de la République dans des conditions de complicité et de complémentarité. Sa droiture et sa franchise sont des atouts pour agir. Il sait qu'il peut compter sur ma loyauté", a-t-il dit.

François Fillon a aussi affirmé qu'il était "totalement défavorable" au droit de vote des étrangers aux élections locales. "Comme l'a rappelé le président de la République, cette proposition ne figurait pas dans son projet et ne sera donc pas retenue", a-t-il ajouté. Nicolas Sarkozy s’y était dit favorable à plusieurs reprises mais trois ministres sont intervenus publiquement pour dire "non" mercredi.

"Le Parti socialiste a ressuscité, une fois encore, une fois de plus, l'idée du vote des étrangers aux élections locales", a commenté le premier ministre. "Pour des gens qui n'ont pas cessé de nous suspecter de lier la question de l'identité de la France à celle de l'immigration, voilà une étrange proposition", a-t-il estimé.