Fillon-Copé : la guerre des femmes

  • A
  • A
Fillon-Copé : la guerre des femmes
@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Les soutiens féminins des deux candidats s'affrontent lundi dans des tribunes.

Hasard ou coïncidence ? Dans deux tribunes publiées lundi dans Le Figaro, les femmes montent au créneau dans la bataille entre Jean-François Copé et François Fillon pour la présidence de l'UMP.  

Dans la première tribune, 35 femmes parlementaires UMP, dont les anciennes ministres Valérie Pécresse, Chantal Jouanno, Marie-Luce Penchard ou encore Nora Berra officialisent leur soutien à François Fillon.

Ces élues comptent sur l'ancien Premier ministre pour faire avancer la parité  au sein de l'UMP. Sous le titre "la parité, l'autre enjeu du Congrès de l'UMP",  elles regrettent que leur parti n'ait présenté que 30% de femmes aux dernières élections législatives. Selon ces élues, cette situation est "intellectuellement inacceptable et politiquement néfaste".

>>> A lire aussi : Copé ou Fillon, qui est le plus à droite ?

Mais les femmes copéistes n'ont pas dit leur dernier mot. Le même jour, dans le même quotidien, elles seront une soixantaine, parlementaires, cadres et élues locales du parti à apporter leur soutien au secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé. "Nous croyons qu'il est l'homme de la situation, non seulement pour poursuivre la rénovation profonde de notre parti, qu'il a déjà engagée depuis deux années, mais aussi pour faire avancer la cause des femmes pour laquelle il se bat, avec nous, depuis longtemps", assurent les signataires. Parmi elles, les anciennes ministres Rachida Dati, Nadine Morano ou encore Christine Boutin.

La tribune souligne que Jean-François Copé "a été aux avant-postes pour porter de nombreuses avancées législatives dont les femmes profitent aujourd'hui", citant la loi sur la parité dans les conseils d'administration ou celle interdisant le port du voile intégral.