Fillon : combattre "l'intégrisme", "pas les musulmans"

  • A
  • A
Fillon : combattre "l'intégrisme", "pas les musulmans"
Partagez sur :

Le premier ministre a participé vendredi un colloque sur l'identité nationale, à l'Institut Montaigne à Paris.

François Fillon a déclaré vendredi que c'était "l'intégrisme" qui devait être "combattu", mais "surtout pas les musulmans", lors d'un colloque sur l'identité nationale organisé par l'Institut Montaigne à Paris.

"Il est normal et légitime que les pratiquants puissent exercer leur foi dans des conditions dignes. Je préfère des mosquées ouvertes à des caves obscures", a déclaré le premier ministre, qui remplaçait le chef de l'Etat à la tribune. Ce dernier était initialement programmé pour clôturer ce débat.

"Quant aux minarets, qui sont d'ailleurs assez peu nombreux en France, je dis simplement qu'ils doivent s'inscrire de façon raisonnable et harmonieuse dans notre environnement urbain et social. Et la meilleure façon qu'ils le soient c'est de faire confiance pour cela aux maires de nos villes", a poursuivi le chef du gouvernement.

"Ce qui doit être recherché, c'est un islam de France, plutôt qu'un islam qui s'impose en France. C'est cet objectif que le gouvernement poursuit avec les représentants de la communauté musulmane", a estimé le premier ministre.

> Identité nationale : Sarkozy prend ses distances