Fillon accuse Taubira de "laxisme"

  • A
  • A
Fillon accuse Taubira de "laxisme"
@ MAX PPP
Partagez sur :

La ministre de la Justice a annoncé qu'un texte de loi allait supprimer la rétention de sûreté.

C’était une des promesses de campagne du candidat François Hollande : supprimer les peines plancher, les tribunaux correctionnels pour mineurs, ainsi que la loi sur la rétention de sûreté. Christiane Taubira s’y attelle.

>> L’info. À l'occasion de la journée Prison-Justice du Genepi (Groupement étudiant national d'enseignement aux personnes incarcérées), Christiane Taubira a annoncé samedi, à Palaiseau (Essonne), qu'un texte de loi était en préparation pour supprimer la rétention de sûreté. "Je le confirme, elle sera supprimée, comme les tribunaux correctionnels pour mineurs seront supprimés, comme les peines plancher seront supprimées", a déclaré la garde des Sceaux.

>> Qu’est-ce que la rétention de sûreté ? Cette mesure été votée en 2008 par la droite, mais n’a quasiment jamais été appliquée. Elle prévoit notamment de maintenir enfermés des criminels condamnés à au moins 15 ans (pour viols aggravés notamment) s'ils sont jugés dangereux une fois leur peine purgée. Elle est également applicable à des personnes qui violeraient les obligations de leur "surveillance de sûreté".

>> Le tacle de Fillon. Après l'annonce de la garde des Sceaux, l’ancien Premier ministre a fustigé les "signaux de laxisme" envoyés. "Madame Taubira persiste aujourd'hui à affaiblir l'efficacité de la répression en revenant de manière systématique sur des dispositions essentielles telles que la rétention de sûreté ou les peines plancher", a écrit le député de Paris dans un communiqué. "Alors que notre société est de plus en plus violente et qu'elle a besoin d'autorité, la politique pénale du gouvernement est à l'opposé des impératifs de sécurité et de protection de nos concitoyens", a-t-il conclu.