Famille : la loi (encore) de retour à l’Assemblée

  • A
  • A
Famille : la loi (encore) de retour à l’Assemblée
Les députés UMP devront ferrailler une troisième fois à l'Assemblée contre le projet de loi sur la famille.@ MAXPPP
Partagez sur :

TROISIEME ACTE - Le projet de loi, deux fois interrompu face à l'avalanche d’amendements de l’UMP, revient vendredi dans l’Hémicycle.

Le gouvernement ne compte pas lâcher l’affaire sur la loi famille. Et ce malgré l’acharnement de l’opposition à combattre le projet de loi. A force d’amendements, l’UMP est arrivé par deux fois à faire interrompre l’examen du texte, faute de temps. Mais il reviendra dans l’Hémicycle vendredi. L'annonce en a été faite par le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, lors de la conférence des présidents de l'Assemblée, qui réunit notamment les chefs de file des groupes politiques autour du président Claude Bartolone (PS) et qui fixe l'ordre du jour.

Article 12. Le débat en première lecture sur la proposition de loi sur l'autorité parentale et l'intérêt de l'enfant reprendra vendredi matin là où il avait été arrêté dans la nuit du 16 au 17 juin, à savoir après l'article 12. La fin des discussions avait été reportée une deuxième fois face à la longue bataille de l'UMP, moins d'un mois après un scénario similaire.

La gauche contre les "ultras". La gauche avait déjà imputé le premier report du bouclage des discussions aux "ultras" de la droite qui voudraient empêcher les "nouvelles formes de familles de bénéficier de nouveaux droits". Soucieux de donner la priorité aux questions économiques et sociales mais aussi d'éviter de nourrir "la polémique", l'exécutif, qui avait renoncé en février à un grand projet de loi sur la famille après d'imposants rassemblements de la Manif pour tous, n'était cependant pas totalement "à l'aise" avec ce texte, jugeaient fin mai certains socialistes.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

BIS REPETITA - La loi famille encore reportée

ZOOM - L'amendement "anti-fessée" exclu de la loi famille

ACTU - Ce que contenait vraiment la loi Famille

DISSUASION - Autorité familiale : une amende civile, pour quoi faire ?