Factures à l'UMP : Bygmalion nie toute "rétrocommission"

  • A
  • A
Factures à l'UMP : Bygmalion nie toute "rétrocommission"
@ MaxPPP
Partagez sur :

C’EST PAS NOUS - La société, suspectée de "surfacturation" dans ses prestations auprès de l’UMP, dément.

La mise au point. La société Bygmalion continue de créer des maux de tête aux dirigeants de l’UMP. Selon Libération, le parti aurait versé près de 20 millions d’euros en 2012 à cette société détenue par des proches de Jean-François Copé. Pourtant, mercredi, l’avocat de Bygmalion, Me Patrick Maisonneuve, a réfuté toute "surfacturation" ou "rétrocommission" dans les prestations de la société de communication auprès de l'UMP. "Toutes les prestations qui ont été faites pour l'UMP l'ont été en toute transparence", a ajouté Me Maisonneuve.

Cela lèvera-t-il les interrogations qui se multiplient chez certains membres de l’UMP ? Ils sont en tout cas nombreux à se poser des questions. "Copé n’a plus rien à faire à la tête de l’UMP. Entre les histoires sur l’élection à la présidence du parti et l’affaire Bygmalion, c’est une personne qui nous cause énormément de tort. Des copéistes me l’ont d’ailleurs dit, même s’ils font avec", avait lancé Lionel Tardy, député de la Haute-Savoie, dans une interview accordée au site hexagones.fr. Et il n’est pas seul. Valérie Pécresse s’est dit "sûre que Jean-François Copé aura à coeur de clarifier, de donner toutes les explications sur ces dépenses".

Sous couvert d’anonymat, les propos sont bien plus durs : "ce n'est plus la coupe qui est pleine, c'est la baignoire", grince ainsi un ténor du parti. "Une nouvelle fois, le discrédit est jeté sur notre formation et une nouvelle fois, c'est Jean-François Copé et ses amis qui sont directement mis en cause", peste un autre dans Le Figaro.

sujet

L'INFO POLITIQUE - Bygmalion : Copé refuse de porter le chapeau

LA DÉCLARATION - Pour un élu UMP, Copé fait "du tort" au parti

RÉACTIONS - Affaire Bygmalion : l’UMP peine à garder le silence

EMBARRASSANT - Affaire Bygmalion : facture salée pour l’UMP

ZOOM - Une du Point : ce qu'on sait sur "l'affaire Copé"

JUSTICE - Affaire Copé : une enquête préliminaire ouverte

LE LAB - "Tout le monde savait", assure Lionel Tardy, député UMP, sur les accusations du Point