Facture salée pour les sondages de l’Elysée

  • A
  • A
Facture salée pour les sondages de l’Elysée
300 sondages ont été commandés par l'Elysée durant le quiquennat de Sarkozy. Le tout pour un coût de près de neuf millions et demi d'euros.@ REUTERS
Partagez sur :

Entre 2007 et 2012, la présidence a commandé pour 9,4 millions d'euros d’enquêtes d’opinion.

300 sondages ont été commandés durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Le tout, pour un coût total de 9,4 millions d’euros. C’est ce qu’a dévoilé jeudi Raymond Avrillier, le militant écologiste grenoblois qui en a obtenu les factures après un recours en justice.

66 sondages depuis 2010

Au mois d’avril dernier, l’écologiste avait divulgué que 264 sondages ont été commandés entre 2007 et 2009, le tout pour 6,35 millions d’euros. Depuis, entre début 2010 et le 30 avril dernier, soixante six études ont été livrées à l’Elysée, dont certains hebdomadairement. Ils ont été facturés 3,04 millions d'euros à l'Elysée.

Un constat inquiétant pour Raymond Avrillier. Selon lui, les sondages commandés entre 2010 et 2012 relèvent "pour partie du financement par une personne morale (l'Elysée, ndlr) de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy", ce qui représente un délit puni par le code électoral. "Je ne remets pas en cause le fait que l'Elysée commande des sondages mais c'est leur démesure et la thématique des sondages réalisés qui pose problème", a-t-il indiqué.

La Commission des comptes de campagne saisie

Pour justifier ses propos, il s’est notamment appuyé sur une étude d’opinion de février 2011 interrogeant les Français sur l'intervention au journal télévisé de France 2 de Dominique Strauss-Kahn, alors probable candidat à l'élection présidentielle. Parmi les autres sondages commandés par l'Elysée, l’un porte sur une intervention télévisée de Marine Le Pen, un autre sur l'électorat écologiste ou un troisième encore sur "les sympathisants socialistes et la question de l'islam".

Raymond Avrillier a obtenu la liste des sondages commandés entre 2010 et 2012 à la suite d'une saisine de la Commission d'accès aux documents administratifs. Il avait déjà obtenu une partie des factures de sondages réalisés entre 2007 et 2009 grâce à un jugement du tribunal administratif de Paris du 17 février dernier.

L’écologiste a indiqué avoir saisi la Commission nationale des comptes de campagne pour qu'elle intègre une partie des sondages commandés par l'Elysée dans les comptes de campagne du candidat Sarkozy.