Expulsions : Dati frappée d'amnésie ?

  • A
  • A
Expulsions : Dati frappée d'amnésie ?
@ REUTERS
Partagez sur :

FACT-CHECKING - L'ancienne ministre affirme que la droite n’a jamais expulsé de mineurs dans un cadre scolaire.

La phrase. L'expulsion de Leonarda, collégienne kosovare de 15 ans, lors d'une sortie scolaire dans le Doubs, a suscité l'indignation d'une grande partie de la gauche. A droite, en revanche, on s'est bien gardé de commenter la polémique sur le fond. C'était sans compter sur Rachida Dati. L'ancienne ministre de la Justice a été la seule à l'UMP à critiquer ouvertement la gestion par Manuel Valls de cette affaire, se permettant même de faire la leçon aux socialistes.

Après avoir reproché au ministre de l'Intérieur de fissurer "le pacte républicain", Rachida Dati a affirmé mercredi sans sourciller : "Même si je ne connais pas le fond de cette affaire et les modalités d'exécution de la décision d'expulsion, une chose est sûre : la droite n'a jamais interpellé d'enfants à la sortie des écoles ou dans un cadre scolaire pour faire expulser une famille". Vrai ou faux ?

La théorie… Après la médiatisation de plusieurs affaires d'interpellation devant les écoles, en 2004-2005 et sous la pression de Réseau Education Sans Frontières (RESF), Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, avait demandé aux préfets d'éviter d'aller chercher des enfants dans les écoles ou aux abords des établissements scolaires. "Pour des raisons évidentes", précise alors la circulaire du 31 octobre 2005.

… et la pratique. Rachida Dati a pourtant mauvaise mémoire car dans deux cas "médiatisés à l'époque", comme le rappelle Armelle Gardien de RESF, des enfants ont été interpellés devant leur école. Le 27 novembre 2008, à Grenoble, des policiers en civil étaient venus arrêter à l'école du Jardin de ville trois enfants albanais, deux inscrits en maternelle, le troisième en CE1. Le père avait alors expliqué aux instits être venu pour un "rendez-vous en préfecture". Plus récemment, le 7 janvier 2011, ce sont des gendarmes qui étaient venus chercher, Vazgen Asryan, âgé de six ans, dans son école à Langeac, en Haute-Loire, après l'arrestation de son père, la veille.

>> A LIRE AUSSI 

• L'INFO - Une ado arrêtée et expulsée pendant une sortie scolaire
 • INTERVIEW E1 - "Je ne me sens pas bien ici"
 • CHIFFRES - Expulsions : Leonarda n'est pas un cas isolé
 LA POLEMIQUE - Les versions divergent
 • DECRYPTAGE - Expulsion de Leonarda : que dit le droit ?
 • TEMOIGNAGE - Leonarda : "j'avais honte et j'étais en colère"
 • POLITIQUE - Expulsion de Leonarda : Valls isolé
 • ZOOM - Une enquête pour quoi faire ?
 • REACTION - Ayrault prend des engagements